top of page

Se marier avec émotion : Erika & Jordan

Dernière mise à jour : 5 févr. 2023



Une journée partagée entre la Basse-Terre et la Grande-Terre.



Une atmosphère lumineuse et chaleureuse règne dans la cathédrale ...


Aujourd'hui, les futurs Mariés viennent du Canada et les familles arrivent de Guadeloupe, de Martinique, de l'hexagone et du Québec.


J'attends à l'heure du rendez-vous sur les marches entre les statues de Saint Pierre et Saint Paul juste en dessous de la "Santa Maria de Guadalupe".


Belle coïncidence avec Marie car je peux distinguer dans la voiture de la mariée un bébé de 4 mois allaité par une élégante femme habillée d'une robe d'un style très épuré.. Elle a un sourire ravageur, un maquillage ultra "nude" des plus fins et des locks montées en chignon délicat.


La cérémonie religieuse se déroule sous un flot collectif de larmes.


Je regarde avec difficulté dans mon boitier Nikon, pour assurer une mise au point parfaite avec des yeux mouillés en de telles circonstances, je règle rapidement le matériel en autofocus automatique.



Les jeunes mariés sont très émus et je les comprends, en l'espace de quelques mois, construire une famille, la grossesse, le bébé, préparer un mariage à l'international, le voyage avec la petite poupée ... Un basculement complet dans l'amour avec la bénédiction du Seigneur.


C'est le timing des photos de famille et/ en trio avec le bébé sur un Spot choisi pour eux.


J'espère un coup de chance météo et un coucher de soleil sans nuages.


Il y a eu un ciel assez chargé, j'ai du jouer avec la lumière. Le contre-jour était doux et la pleine lumière dans le ciel était inspirante.


J'ai élargi le cadre au maximum pour donner un effet " ancien fond d'écran Windows " exprès car le marié est spécialisé dans l'informatique et ça les a bien fait rire.


Je prends soin de photographier la petite fillette, ce sera magique pour elle de découvrir ces clichés dans quelques années.


Les Mariés sont fatigués mais extrêmement heureux, la sérénité et la paix se dégagent de leurs visages.



Quinze jours plus tard, ils me remercient pour" ces clichés incroyables " et m'envoient une photo d'eux avec bébé sous la neige !


Ce métier provoque de si belles rencontres ! Je regrette de ne pas leur avoir présenté ma fille qui a exactement le même âge. Elles auraient pu devenir copines en ayant la Guadeloupe pour histoire commune.


Qui sais, peut-être reviendrons-ils l'année prochaine pour un shooting ?


Je leur souhaite à tous les trois tout le bonheur du monde et les remercie d'avoir comblé mes yeux et mon coeur.





Claire Leguillochet, Photographe














123 vues

Posts récents

Voir tout

Comments


Commenting has been turned off.
bottom of page